Produits reconditionnés : est-ce l’avenir de la RSE ?

Uniwave / Entreprises et juridique / Produits reconditionnés : est-ce l’avenir de la RSE ?

Les produits reconditionnés, avenir de la RSE ? Croyez-vous-en la responsabilité sociale des entreprises (RSE) ? Avez-vous déjà réfléchi à la manière dont les entreprises devraient traiter la question des produits « anciens » et « usagés » qui leur sont retournés ? Les entreprises, étant constamment à la recherche de moyens pour réduire leurs coûts, s’intéressent de plus en plus aux produits remis à neuf qui semblent être moins chers à la production. Contribuant aussi à l’écologie nationale, le reconditionnement est-il inclus dans la Responsabilité des entreprises ? La réponse est oui. Mais pourquoi donc ?

Le phénomène des produits reconditionnés et son évolution

Beaucoup parlent de reconditionnement, mais que veut-il dire ? Un produit remis à neuf est un produit qui a été retourné au fabricant, au détaillant ou au cybercommerçant pour l’une des raisons suivantes : il peut être défectueux, endommagé, invendu (liquidation des stocks), retourné par un client après une courte utilisation, ou simplement le client a changé d’avis. Il sera ensuite remis dans son état initial ou meilleur, puis sera revendu à un prix réduit.

Et si ce phénomène augmente autant ces dernières années c’est notamment grâce à l’accessibilité croissante des téléphones, ordinateurs et autres appareils électroniques à un plus grand nombre de personnes. Cependant, face à ces ventes, se pose la question de ce qu’il adviendra de ces vieux appareils électroniques lorsqu’ils seront remplacés : apparaît alors ici le phénomène de reconditionnement.

Qu’est-ce que cela signifie pour les entreprises ? Le fait est que la vente de produits remis à neuf diminue le montant qu’une entreprise gagne par produit. Par exemple, si une entreprise vend un téléphone à 500 dollars et un second reconditionné à 100 dollars, elle ne gagnera que 600 dollars au lieu de 1000. Cependant, même si cela semble mauvais pour les entreprises, ce n’est pas le cas.

Le marché des produits reconditionnés a connu une croissance exponentielle au cours des dernières décennies. Sa croissance est motivée par la nécessité toujours plus grande de limiter les déchets électroniques, mais aussi par l’évolution constante de la technologie et le besoin des consommateurs de nouveaux produits. Cependant, en apercevant une prise de conscience grandissante chez la population sur l’impact environnemental des déchets électroniques, certaines entreprises ont décidé d’adopter les produits remis à neuf dans le cadre de leurs stratégies de RSE.

Nombreuses sont les personnes qui pensent à l’environnement lorsqu’elles entendent le terme de RSE, mais savez-vous exactement définir cette notion ? Saviez-vous que celle-ci englobe aussi le pilier social des entreprises ? Pour en savoir plus nous vous conseillons cet article du gouvernement.

Les produits remis à neuf peuvent contribuer aux efforts de RSE des entreprises

Depuis quelques années, il devient important pour les entreprises d’investir dans des initiatives de responsabilité sociale des entreprises (RSE). Selon un rapport mondial sur la durabilité des entreprises, 65 % des consommateurs sont prêts à payer davantage pour des produits durables. Près de 60 % des consommateurs déclarent aussi qu’ils changeraient de marque si celle-ci était plus durable. Le constat est alors parfaitement visible : les consommateurs sont de plus en plus soucieux de l’environnement et les entreprises doivent aujourd’hui suivre le mouvement.

Il existe de multiples façons pour les entreprises d’améliorer la durabilité de leurs matériels, mais l’une d’entre elles consiste à prolonger le cycle de vie de leurs produits en les remettant à neuf. Par exemple, HP (Hewlett Packard) a mis en place une initiative de RSE qui consiste à reprendre gratuitement les vieux ordinateurs et à les remettre à neuf ou à les recycler. Les ordinateurs reconditionnés sont ensuite vendus à des prix jusqu’à 50 % inférieurs à ceux des ordinateurs neufs.

Cela contribue alors à réduire la quantité de déchets envoyés dans les décharges et permet à l’entreprise de développer son chiffre d’affaires en vendant les ordinateurs reconditionnés à un prix inférieur à celui des ordinateurs neufs. Le reconditionnement apparaît donc comme une opportunité pour ces entreprises pour limiter leurs déchets électroniques, mais aussi pour augmenter leurs revenus et améliorer leur image auprès des consommateurs.

Pourquoi certaines entreprises hésitent-elles à s’engager sur le marché des produits remis à neuf ?

Il est indéniable que les produits reconditionnés offrent une énorme opportunité commerciale pour de nombreuses entreprises, mais certaines hésitent à se lancer sur ce marché. Pourquoi ? La principale raison est l’image de marque. Pour certaines entreprises, comme Apple, l’idée d’un produit « d’occasion certifié » ne correspond pas à leur identité de marque, et elles hésitent donc à s’engager dans cette voie.

D’autres peuvent s’inquiéter de la qualité de leurs produits sur le marché secondaire. Si l’entreprise A vend son produit à l’entreprise B pour la revente et que ce produit se casse après deux jours d’utilisation, l’entreprise A pourrait avoir une mauvaise réputation. Il y a aussi le problème de l’asymétrie de l’information. L’achat d’un produit neuf auprès d’un fabricant signifie que vous disposez de toutes les informations disponibles sur ce produit (ou devriez en disposer).

Mais si vous achetez un article d’occasion ou remis à neuf, vous ne savez probablement pas qui l’a possédé avant vous et dans quel état il était auparavant. Pour ces raisons, de nombreuses entreprises se posent encore la question de se lancer dans la vente directe de produits reconditionnés. Cependant, il existe de nombreux moyens de contourner ces problèmes et les consommateurs, comme les entreprises sont de plus en plus demandeurs de ce type de produits.

Pourquoi le reconditionnement et les contributions à la RSE sont-ils attrayants pour les consommateurs ?

Les consommateurs sont attirés par la même chose qui rend ces efforts attrayants pour les entreprises : la possibilité de faire du bien à l’environnement pour relativement peu de temps et d’argent. Lorsque des particuliers ou des familles recherchent un ordinateur portable, un téléviseur ou un autre produit durable, ils sont enclins à acheter auprès d’une entreprise qui a consacré au moins une partie de ses ressources à la remise à neuf des appareils électroniques et à leur fourniture à un prix réduit.

Il est facile de se sentir bien en sollicitant une entreprise qui a de telles valeurs, et la pratique du recyclage devient de plus en plus populaire auprès des consommateurs conscients de l’environnement. La durabilité prenant de plus en plus d’importance dans notre société, il est logique que l’acte de réduction des déchets soit intégré aux pratiques commerciales. 76 % des clients diront, par exemple, qu’ils sont susceptibles de considérer les marques de manière plus positive si elles s’engagent dans des activités responsables.

Les produits remis à neuf sont un excellent moyen pour les entreprises pour réduire les déchets

L’avenir des produits remis à neuf est donc très prometteur, mais seulement si davantage d’entreprises adoptent cette pratique dans le cadre de leur RSE. Les mentalités évoluent et la prise de conscience sur l’impact de l’environnement est aujourd’hui croissante : de plus en plus d’individus font attention à ce qu’ils achètent, d’une part pour avoir un comportement favorable à l’écologie, et d’une autre pour optimiser leur budget. C’est donc pourquoi le reconditionnement de produits tend à se démocratiser massivement et qu’il est même aujourd’hui encadré par des textes de loi.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.